Arts et culture

Musique
L'Arménie a une longue tradition musicale où l’on retrouve en premier lieu la musique folklorique, religieuse et classique et, plus récemment, le jazz.

Les données pour Showlist ne sont pas configurées

L'Arménie a une longue tradition musicale où l’on retrouve en premier lieu la musique folklorique, religieuse et classique et, plus récemment, le jazz.

Le compositeur Aram Khatchatourian, internationalement connu pour ses ballets et surtout sa «Danse du sabre» issue du ballet «Gayané» et le grand chantre Komitas, sont les plus célèbres musiciens arméniens.

Nous proposons des circuits musicaux, dans lesquels la découverte de chaque nouveau site touristique est agrémentée d’un concert. Il est également possible de profiter d’un séjour en Arménie pour s’initier au doudouk, l'instrument traditionnel arménien par excellence.

Danse
La danse est étroitement liée aux célébrations et aux joies des fêtes populaires arméniennes. Elle révèle les conditions ancestrales de la vie en Arménie, les traditions qui y étaient pratiquées. Ainsi, les Kotcharis, danses paysannes par excellence, sont souvent considérés comme la danse nationale aux multiples variantes, reflétant les mouvements du «kotch», sorte de bélier mythologique.

Profitez de votre séjour en Arménie pour apprendre une ou plusieurs de ces danses traditionnelles, sous forme de stage intensif ou de cours ponctuels.

Peinture
Martiros Sarian (né le 28 février 1880 à Rostov-sur-le-Don, mort le 5 mai 1972 à Erevan) est un peintre arménien, souvent considéré comme le père de la peinture arménienne moderne. Lorsqu'il découvre l'Arménie, il ressent une «passion presque charnelle» pour elle, et ne «cesse de la représenter par des toiles inondées de lumière et vibrantes de couleurs». Il fut le premier à réaliser la nécessité d'élaborer un style propre basé sur les anciennes traditions nationales miniatures, enluminures. Sa palette est «délibérément gaie, vive et colorée».

A Erevan, on peut visiter la maison qu’il habitait et dans laquelle un musée est aujourd’hui consacré à son œuvre. Petit et coquet, il y présente ses magnifiques dessins, ses toiles et son atelier.

Cinéma
Sergueï Paradjanov (1924-1990) est un des maîtres du cinéma arménien moderne, avec notamment «Les Chevaux de feu», «Sayat-Nova» ou «La couleur de la grenade». Le cinéaste géorgien d’origine arménienne ayant fait don de ses biens à l’Arménie fut décidé à sa mort de reconstituer à Erevan sa maison de Tbilissi. Cinéaste inclassable, Paradjanov y dévoile les autres facettes de son génie créateur: dessins, toiles, collages, montages, assemblages, chapeaux.

Littérature et poésie
L'Arménie devient chrétienne en 301 et dès lors, sa littérature, en parallèle à la poésie, se développe. Les premiers temps voient naître une littérature historiographique dès le Ve siècle. À partir du Xe siècle, ce sont le roman et surtout la poésie qui se développent. Le XIXe siècle voit la naissance de la révolution littéraire arménienne (Abovian, Raffi, Toumanian et Demirdjian), aussi bien à l'intérieur du pays qu'en dehors, grâce à la diaspora arménienne. Au XXe siècle, on compte Parouir Sevak (1924–1971) parmi les poètes les plus populaires d’Arménie. Auteur de «Que la lumière soit!», c’est le chantre de la parole vraie, de la liberté et de l’amour.

Sur demande, nous pouvons organiser aussi des rencontres et lectures avec des écrivains arméniens contemporains.

Ecriture et manuscrits
Les livres arméniens se sont développés à travers les âges, des premiers manuscrits jusqu'aux livres imprimés. Religieux pour la plupart, ils sont souvent enluminés. Des styles régionaux apparaissent, notamment à Syunik, ou dans la région historique de Vaspourakan.

A Erevan, visitez le Maténadaran, l'un des plus riches dépôts de manuscrits et d’anciens documents au monde, où l'Institut de Machtots fait des recherches sur les manuscrits anciens. Le bâtiment du Maténadaran fut construit en 1957 par l’architecte Marc Grigoryan pour l’exposition des manuscrits de l’Eglise arménienne. Il compte plus de 17000 manuscrits et environ 300000 documents d'archives. Un escalier monumental conduit à la célèbre composition sculptée de Mesrop Machtots avec son disciple Koryun, hommage de Ghoukas Tchoubarian à l’inventeur de l’alphabet arménien.

Aratours organise également des visites au Matenadaran d’Etchmiadzin.

Architecture
L'Arménie s'est constituée un riche patrimoine architectural fait de monastères, d'églises et de chapelles. On y trouve – tant dans le pays que dans l'Arménie historique – une typologie assez unique d'architecture ecclésiastique. La très grande majorité des constructions, notamment caractérisées par la coupole, sont religieuses. Apprenez à décrypter les subtilités de cette architecture unique lors d’un circuit guidé par un architecte!

Avez-vous besoin de plus d'infos? Remplissez ce formulaire, s'il vous plaît, nous vous répondrons dans les prochaines 24 heures.