Rue Abovyan

Portant le nom d’un grand écrivain du XIXe siècle qui modernisa la langue arménienne, cette longue artère traversant Erevan du nord au sud, est sans doute l’une des plus pittoresques de la capitale, mais aussi l’une des plus élégantes, ce qui explique l’attachement de cette rue par ses habitants. 

Bordée d’immeubles de deux étages à balcons datant du XIXe siècle, la rue Abovian est en tout cas l’une des rares à donner une idée de ce que pouvait être Erevan au début du XXe siècle.

On prend plaisir à déambuler sous les grands arbres, dans la fraîcheur des fontaines, à s’attabler aux terrasses des cafés et restaurants installés sur les trottoirs pour regarder les passants flâner ou faisant du lèche-vitrine devant de nombreuses boutiques de luxe.

Quelques points d'intérêt à ne pas manquer:

- la petite place en demi-cercle, rebaptisée depuis peu Place Charles Aznavour, entouré du cinéma Moskva.

- l’église Katoghiké, le plus ancien monument de la ville (XIIIe siècle), à l’intersection avec la rue Sayat Nova.

- la station de métro, Yéritassardakan («de jeunesse»)

- L’avenue du Nord, nouvelle artère piétonnière qui relie depuis 2008 la rue Abovian à l’Opéra.