Tatev

Ce monastère, édifié dans la région de Syunik (Zanguézour), occupe une place d’honneur parmi les couvents arméniens du Moyen Âge. Il était connu depuis le IXe siècle comme l’un des centres religieux de cette région.

C’est là qu’étaient rassemblés de très nombreux manuscrits, des documents ainsi que les archives des familles princières. D’éminentes personnalités ecclésiastiques du Moyen Âge arménien y ont vécu et travaillé.

Le monastère de Tatev comprend un ensemble architectural remarquable situé sur un plateau imprenable, qu’entoure un ravin traversé par le fleuve Vorotan et défendu au Nord et à l’Ouest par de puissantes murailles. L’ensemble du monastère est formé de trois églises, d’un réfectoire, d’une bibliothèque, d’un caveau, d’un magasin à provisions, d’habitations ainsi que d’ouvrages de défense.

«... Malgré l'ajout d'un clocher en avant de la façade ouest, à la fin du XIXe siècle, qui en rompt les proportions, ce bâtiment garde une prégnance architecturale peu commune. Cela tient à la hauteur du tambour qui, aussi bien à l'intérieur qu'à l'extérieur, crée une ampleur d'assise et une élancée dynamique à la fois.»

«Rémy Prin - Parole et Patrimoine»