Makaravank

En longeant la route reliant Idjévan à Noyembérian, sur un petit sentier de traverse à mi-chemin entre la localité d'Azatamut et le village d’Achakurt vous ne manquerez pas de découvrir le magnifique monastère de Saint Macaire.

Perché sur un haut plateau, parmi des bois et des prairies, en plein cœur de la forêt à quelques kilomètres à peine de la frontière de l’Azerbaïdjan, Makaravank fut fondé sous la direction du supérieur Hovhannes Ier au IXe siècle et agrandi quatre siècles plus tard comme en témoignent les inscriptions recouvrant les murs des édifices. Composé d'une ancienne église, d'une église principale Sourb Astvatzatzin (Sainte-Mère-de-Dieu) et de leur gavit commun (sorte de narthex que l’on retrouve exclusivement dans l’architecture arménienne) ainsi que d'une petite église Sourb Astvatzatzin et de divers bâtiments en ruine, ce monastère doté de remparts est particulièrement renommé pour ses décors sculptés.