Haghpat

Le monastère fortifié de Haghpat, qui domine le village du même nom, est l'un des trois sites d’Arménie inscrits par l’UNESCO au patrimoine mondial de l’humanité.

Edifié une quarantaine d’années après le monastère de Sanahin, il fut avec ce dernier l’un des plus grands foyers spirituels et culturels du pays, paré du prestige lié à une fondation des Bagratides.

C'est ici, au monastère de Haghpat, que le troubadour Sayat Nova trouva refuge au XVIIIe siècle. Le monastère est également réputé pour sa bibliothèque: les collections de livres précieux furent conservées dans le sol de celle-ci, scellé par des niches d'argile.

«... A l'abside de Saint-Signe, la fresque est immense, repliée dans sa pénombre, à la mesure du volume de la coupole. Au sortir, c'est l'air près du ciel et le regard perdu sur la ligne des montagnes.»

«Rémy Prin - Parole et Patrimoine»