Bdjni

Le site est occupé depuis l’époque du bronze ancien, mais l’existence de Bdjni est attestée à partir du Ve siècle. Le village prend son essor à partir de la seconde moitié du Xe siècle, lorsqu’il est donné en fief par les Bagratides aux Pahlavounis.

Vassak Pahlavouni reconstruit l’ancienne citadelle, y établit sa résidence et crée un siège épiscopal. Son fils, Grigor, fait édifier l’église de la Sainte-Mère-de-Dieu.

Après les dévastations byzantines et turques (XIe-XIIe s.), Bdjni poursuit son essor et accède au statut de «ville» au XIIIe siècle.

Son eau minérale, mise en bouteilles localement est distribuée dans tout le pays.